La poésie de septembre 2021

Tout va bien

Des peuples en devenir et quêtant assistance
Contre quelques subsides s’ouvrent à l’ingérence.
Leurs sous-sols comblés provoquent convoitises,
De plus civilisés en usent, les utilisent.

Vendus par des compères qui tètent au râtelier,
Présidents et ministres vont tous se mésallier,
Dans leurs costumes-cravates et leurs belles autos.
Mais leur âme est plus noire que la plus noire peau.

Ils clament leur bonne-foi ! Comment peut-on oser
Croire qu’ils sont vénaux à donner la nausée ?
Le pillage se paie avec des ONG.
Ainsi, bien des consciences s’en trouvent apaisées.

Tant s’en va l’outre au puits qu’à la fin elle perd.
Toutes les religions finissent dans la guerre.
Chacune veut dominer par ses textes sacrés
Falsifiant les versets, prétextes à massacrer.

Quelle qu’en soit la forme et chacune pour son Dieu
Agit pour qu’elle soit seule sur Terre et dans les Cieux.
Perversion et violence à l’excès se répètent,
Télé et cinéma leur montrent la recette.

Et ainsi tout va bien de partout dans le Monde…
Le Mal se mord la queue puisque la Terre est ronde.
L’été, je me prélasse et me dore au soleil…
Un cent fois rien du tout ! Pour moi, c’est bien pareil.

Louis Monnet

Le partage, c'est cool

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27  +    =  32