La poésie de Mars 2022

Hélène au jardin

Hélène est au jardin. Irisant ses cheveux
Le soleil, pris au piège, s’attarde à ce jeu
Et des mèches plus claires lui font une auréole.
Son caraco léger dénude ses épaules

Et ses longs bras dorés, en gestes mesurés,
Font voleter ses mains qui cueillent, assurées,
La rose au rosier, le Lilas à sa branche.
Un lourd et beau bouquet s’appuie contre sa hanche.

Ce fardeau parfumé qui s’alourdit encore
Chaloupe sa démarche, fait ondoyer son corps
Au galbe si parfait, à la senteur de menthe.
Elle en oint sa peau qui, d’elle, se pigmente.

Ses jambes élancées, sans être impudiques
Ont la couleur du miel sous la courte tunique.
Quelle joie pour le regard d’admirer tant de vie !
Même Diane, sous le couvert, la regarde à l’envie …

Louis MONNET

Le partage, c'est cool

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38  +    =  42